Bibliothèque



Astuces pour réaliser un joint parfait

Astuces pour réaliser un joint parfait

17 janvier 2011

  • Veillez à avoir un support propre et sec.
  •  Enlevez tous les anciens résidus de mastic, utilisez pour ce faire un détachant pour résidus de silicone
  • Faites attention à la date limite de conservation sur la cartouche. Les mastics neutres trop vieux ne forment pas de pellicule et ne durcissent pas bien
  • Contrôlez les conditions météorologiques/ambiantes. Le mastic durcit plus rapidement en cas d'humidité élevée de l'air, en cas de vent sec et de chaleur
  • Remplissez toujours la baignoire d'eau chaude pour mastiquer pour des raisons de dilatation et de poids
  • Ne mastiquez pas trop parcimonieusement: un joint fait au moins 6 mm de large
  • Règle empirique: mastiquez des joints de plus de 12 mm de large, d'une profondeur égale à la moitié de la largeur
  • Pour des joints plus profonds, utilisez un matériau de remplissage/cordon mousse à l'arrière
  • Mastiquez toujours sur le bord émaillé du carrelage
  • Une adhérence sur trois côtés offre une moindre élasticité et est moins étanche qu'une rectangulaire
  • Lissez les joints verticaux de bas en haut
  • Égalisez au couteau avant la formation de la pellicule, sinon le joint sera granuleux
  • Suivi: le contrôle des travaux de masticage après réception est un bon service

"Un installateur doit aussi fournir des conseils d'entretien" 

L'installateur qui assure les travaux de masticage dans la salle de bains ne doit pas seulement veiller à un bon choix en termes de matériaux et à une bonne exécution, il doit aussi fournir à l'utilisateur les bons conseils d'entretien. C'est ce que déclare John van Duivendijk, du Centre d'information de Bison/Griffon. On pense ici surtout à bien garder les joints secs après l'utilisation de la baignoire ou de la douche et à enlever les résidus de savon, ainsi qu'à utiliser les bons produits de nettoyage. "C'est précisément par ces conseils qu'un installateur de qualité peut se distinguer. Revenir pendant la période de garantie pour rejointoyer ne compense pas l'utilisation des bonnes matières et le fait de prendre le temps de réaliser un ouvrage de qualité."

 (L'article ci-dessus a été publié dans le Journal de la Construction Griffon, Édition spéciale 2010)

Revenir à la page précédente
Griffon utilise des cookies.

Fermer
Cliquez ici pour plus d'informations.